LaChance_pro
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Actualités Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

Vision à 6 degrés

 Imprimer   Envoyer 
François Fouquet Par François Fouquet
Mardi le 25 mai 2021      

6 degrés. C'est le titre d'une série télé qui met en vedette un adolescent dont la vision est limitée à 6 degrés. C'est comme s'il regardait à travers une paille. Une série très attachante et bien faite.

Dans cette série, l'ado navigue au quotidien entouré d'angles morts.

La vision chez l'humain est conçue pour voir devant. Nos yeux sont situés devant notre tête. Leur forme procure une certaine vision périphérique, mais pour voir derrière il faut se retourner. Certains animaux ont des yeux de chaque côté de la tête. Ils arrivent à voir presque à 360 degrés. Comme un mécanisme de protection contre les prédateurs.

Le jugement et l'intelligence

Ce qui différencie l'homme de l'animal, c'est sa capacité de jugement et son intelligence. Je sais, on dira souvent que tel ou tel chien est intelligent et que tel autre animal aussi. Je concède le point sans m'obstiner : notre relation avec les animaux a pris une tangente plus ou moins saine qui fait que bien des animaux reçoivent bien plus d'attention que les humains.

De toute façon, notre distinction va beaucoup plus loin. Nous avons l'intelligence nécessaire pour évaluer une situation, y réfléchir, être capable de prévoir les contrecoups de nos faits et gestes et, en prime, nous avons un bagage émotionnel. La combinaison de tout cela permet d'identifier des valeurs qui guident nos vies.  

L'animal ne nous suit plus dans la description que je viens de faire.

Ce qui est troublant, tout cela étant dit, c'est que par instinct, l'animal ne nuira pas à son environnement. Il s'y adaptera. Quand une espèce devient une nuisance pour l'environnement, c'est qu'un déséquilibre est survenu. On le vit présentement en Estrie et en Montérégie avec un cheptel de chevreuils nettement trop grand pour l'espace. Il y a un débalancement évident entre le chevreuil et ses prédateurs. C'est la forêt qui en souffre.

Ce cas précis nous montre bien la dynamique qui anime l'humain qui doit gérer intelligence, émotions, jugement et valeurs : qui oserait s'attaquer au problème du cheptel de chevreuil alors que, conséquemment, un petit Bambi « toute cute » serait séparé de sa mère et de sa fratrie?

Vision à 6 degrés     

Le pire aveuglement est celui qui est volontaire.

L'humain contemporain, si riche fût-il de son intelligence et de son jugement, a pris la décision de réduire sa vision périphérique à 6 degrés. Il fonce. Performe. Se positionne à l'intérieur d'une hiérarchie qui place les bons au sommet et les pas bons en bas. Et au gré de leur ascension vers le sommet, les bons ont pris soin de rendre la montée tellement lisse qu'elle en devient de plus en plus inaccessible à quiconque s'y aventure. L'aide d'un bon du sommet devient nécessaire pour monter.

Et l'environnement? Et l'équité? Et la solidarité?

Bof... Vu à travers la paille de l'ambition, tout ça compte bien peu! Après tout, le bon n'obtient que ce qu'il a dument mérité!

Notre vision à 6 degrés nous a poussés plus haut, plus, dans la conquête du bien-être personnel, de la définition même de la réussite. Dans le concept de notre vision à 6 degrés, l'important est de performer et de démontrer notre réussite. Les oiseaux mâles ont un plumage plus flamboyant que celui des femelles. Ils s'en servent pour séduire celle-ci, renvoyant l'image de celui avec qui ils ont le goût de faire des petits. Les logos qu'on affiche fièrement sur ce qu'on possède jouent le même rôle.

Pourtant, `ce stade-ci de notre aventure humaine, le jugement devrait nous tourmenter. La Covid-19 ramène des situations qui demandent réflexion, échanges et analyses. Il faut quitter le mode 6 degrés et, en s'appuyant sur les connaissances acquises, se donner une vision de 360 degrés, n'oubliant pas, au passage d'ajouter la notion de temps. Comprendre le chemin parcouru et anticiper le chemin à venir.

C'est avec ça en tête qu'on doit, à mon avis, penser aux personnes aînées et au sort qu'on leur réserve. C'est en pensant à cela qu'on doit analyser les projets de pipeline. Qu'on doit reconnaître la dynamique défaillante de notre système de santé. De notre système d'éducation. De la problématique de l'accès à un logement décent. C'est avec ça en tête qu'on doit considérer notre rapport à l'autre.

Le temps n'est plus aux paroles apparemment pleines de bienveillance. La bienveillance se vit plus qu'elle ne se dit.

On devrait minimalement voir une contradiction dans l'expression de notre volonté à protéger l'environnement tout en construisant des pipelines et gazoducs. 

"On a deux yeux, deux oreilles et une seule bouche. On devrait voir et entendre deux fois plus qu'on ne parle!", disait l'autre.

Comme on n'arrête pas le progrès, disait aussi l'autre, voilà qu'on a réussi à balancer ça aussi : juste une bouche? Qu'à cela ne tienne, on parlera des deux côtés de celle-ci!

 

Clin d'œil de la semaine

"On voit la paille dans l'oeil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien"

La version moderne "On voit notre voisin à travers une paille. Ça évite de se demander s'il y a une poutre quelque part"! 



Granada_21janv-3fev
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

Tout va changer, demain…

Mardi le 3 janvier 2023      
Tout va changer, demain…
La nostalgie. La saine et l’autre.

Lundi le 23 janvier 2023      
La nostalgie. La saine et l’autre.
L’histoire de Paule et Line

Lundi le 16 janvier 2023      
L’histoire de Paule et Line
Immeuble Saphire
NOS RECOMMANDATIONS
Sherbrooke aura son centre de crise en santé mentale

Jeudi le 26 janvier 2023      
Sherbrooke aura son centre de crise en santé mentale
Un nouveau toit pour l’organisme L’autre Rive

Mardi le 24 janvier 2023      
Un nouveau toit pour l’organisme L’autre Rive
Véronique Angers nommée directrice générale adjointe de la Ville de Sherbrooke

Mercredi le 25 janvier 2023      
Véronique Angers nommée directrice générale adjointe de la Ville de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève_Hébert_2023
 
François Fouquet
Lundi, 23 janvier 2023
La nostalgie. La saine et l’autre.

SAC-Pantalons-Veste_promo
Magog annonce sa programmation hiver-printemps 2023 Par Daniel Campeau Vendredi, 27 janvier 2023
Magog annonce sa programmation hiver-printemps 2023
Paul Gingues réclame un moratoire sur le 400, rue Marquette et les autres projets Par Julie Meese Lundi, 23 janvier 2023
Paul Gingues réclame un moratoire sur le 400, rue Marquette et les autres projets
332 000 comprimés de méthamphétamine de moins dans les rues de Sherbrooke Par Daniel Campeau Mercredi, 25 janvier 2023
332 000 comprimés de méthamphétamine de moins dans les rues de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2023 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous