Bingo_Sherbrooke
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

Vacances performantes

 Imprimer   Envoyer 
Photo : La performance fait en sorte qu’il faut démontrer qu’on profite vraiment de chaque moment de nos vacances.
François Fouquet Par François Fouquet
Lundi le 13 août 2018      

On travaille fort.

Vraiment.

Enfin... on trouve qu'on travaille fort.

Travailler fort, dans le contexte dans lequel nous évoluons (je ne sais pas si le mot évolution est le bon, cela dit), travailler fort, donc, inclut tout, y compris le fait qu'on fabrique l'horaire de nos semaines autour de la grille de travail dictée par notre horaire. On module nos autres rendez-vous en fonction de cet horaire. On modulerait ainsi nos temps libres si on en avait !

Bref, on module nos vies autour du travail.

Et, pareil à la corne qui vient couvrir les doigts d'un travailleur manuel, voilà qu'on se fait une sorte de carapace plus ou moins efficace pour « passer à travers » cette vie qui est basée sur la performance.

Vous croyez que j'exagère quand je parle de vie performante?

Pensez seulement à l'attitude qu'on a quand on doit attendre à la caisse d'un grand magasin. Vous savez quand la carte du monsieur devant nous est démagnétisée? Ou que le code ne marche pas et qu'un commis doit aller le chercher?

Ou encore quand la madame devant nous demande au guichet automatique de lui imprimer les mises à jour de son compte depuis huit mois...

Ou encore si la personne devant nous, dans sa voiture, jase avec son passager et ne voit pas la flèche qui flashe et que tout ça va faire en sorte qu'on va manquer l'ost.... de lumière!

Si, après ces exemples anodins vous maintenez qu'on ne vit pas notre vie en mode performance, il ne reste qu'une option : on est fous...

Mais bon.

On trouve qu'on travaille fort, je disais. Et c'est généralement vrai.

Alors quand la date tant attendue des vacances arrive, on perd nos repères. On capote. D'où l'expression "tomber en vacances", j'imagine.

Et là, comme ça a été le cas pour les vacances de la construction, on regarde Météomédia sur son téléphone ou ordinateur. Rien que des nuages et des dessins d'éclair pour les 14 prochains jours.

« Maudite vie de marde! Sors la Visa, on décrisse à Cuba! C'est pas vrai qu'on va se faire chier ici pendant deux semaines après avoir travaillé si fort! »

Vous croyez que je réexagère? Pas tant. Les prix, en quelques jours, ont explosé face à la demande intempestive nombreuse, cette année, pour Cuba...

Plutôt que regarder l'écran du téléphone pour savoir le temps qu'il fait, il est préférable de regarder par la fenêtre. Le principe semble simple, même si je ne m'y connais pas : quand le temps est chaud et humide, il y aura toujours des possibilités d'orages. Pourtant, globalement, il a fait beau, cette année!

Et il y a Facebook. Maudit Facebook "à marde"!

Facebook qui vient me dire que chaque ami a de tellement meilleures vacances que moi vu leur nombre de statuts et de photos!

Pourtant...

Mettons qu'un matin, je me tape le petit luxe d'un café latté au Tassé, une petite place dans l'est de Sherbrooke. Je photographie la mousse de mon café en forme de cœur et j'inscris, sur Facebook : "Un vrai matin de vacances heureux, c'est ça!"

Je viens d'envoyer le message que je profite de mon temps de vacances à plein, que je ne reste pas à la maison, que je parcours la ville et ses restaus, que je suis don'heureux et que tous mes matins commencent comme ça pour les deux prochaines semaines.

Pourtant, je n'ai pris qu'un latté. Un matin.

La performance fait en sorte qu'il faut démontrer qu'on en profite vraiment. Comme les amis nous le disent : « profite de chaque moment, surtout! »

Oui, mais ça va dire quoi, cette phrase insidieuse là?

Quand je prends du temps sur le patio, je perds mon temps ou bien je profite. Je ne devrais pas faire du kayak à la place ?
Maudite question plate, finalement...

Et comment je suis supposé sortir satisfait de mes vacances alors que j'ai la pression de me demander et surtout de témoigner aux autres que j'ai profité de chaque moment ???

Trop compliqué. Je m'en vais me reposer l'esprit au travail...

Clin d'œil de la semaine

Le constat est inquiétant : pas de photos à montrer = vacances ratées...

 


Bingo_Sherbrooke
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...

L’histoire de Paule et Line

Lundi le 16 janvier 2023      
L’histoire de Paule et Line
La nostalgie. La saine et l’autre.

Lundi le 23 janvier 2023      
La nostalgie. La saine et l’autre.
Prête-moi une intention

Lundi le 30 janvier 2023      
Prête-moi une intention
Coop_funeraire_estrie
NOS RECOMMANDATIONS
332 000 comprimés de méthamphétamine de moins dans les rues de Sherbrooke

Mercredi le 25 janvier 2023      
332 000 comprimés de méthamphétamine de moins dans les rues de Sherbrooke
Pour la sécurité des piétons à Sherbrooke

Jeudi le 26 janvier 2023      
Pour la sécurité des piétons à Sherbrooke
Fausse alerte au Triolet : un homme de 26 ans arrêté

Lundi le 30 janvier 2023      
Fausse alerte au Triolet : un homme de 26 ans arrêté
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Golf_lounge
 
François Fouquet
Lundi, 30 janvier 2023
Prête-moi une intention

Campus_Modulo
500e chronique de Daniel Nadeau pour EstriePlus Par Julie Meese Vendredi, 27 janvier 2023
500e chronique de Daniel Nadeau pour EstriePlus
MRC Val Saint-François : valoriser le français auprès des nouveaux arrivants Par Julie Meese Lundi, 30 janvier 2023
MRC Val Saint-François : valoriser le français auprès des nouveaux arrivants
Véronique Angers nommée directrice générale adjointe de la Ville de Sherbrooke Par Julie Meese Mercredi, 25 janvier 2023
Véronique Angers nommée directrice générale adjointe de la Ville de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2023 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous