NetRevolution_internetillimité
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

Le centenaire et l’autobus

 Imprimer   Envoyer 
François Fouquet Par François Fouquet
Lundi le 22 novembre 2021      

Le centenaire

L'homme est centenaire. Il habite la région de Stanstead. Et il joue aux quilles. Sur une vidéo*, on le voit réussir un abat. Certes, l'homme n'a plus la souplesse de ses 20 ans, mais quand même! Que celui qui se rend là et réussit un abat lui lance la première pierre!

On jasait, samedi. De choses et d'autres. Et c'est sorti comme ça : « non, mais, on va se le dire, il en a vécu des affaires, ce monsieur-là! Plus d'évolution qu'on ne va jamais en voir, nous! »

Ça se peut. Ou pas.   

Le monsieur a connu les débuts de l'automobile, l'arrivée de l'électricité et de l'eau courante. C'était bien avant que la cuisine au goût du jour ne devienne un besoin essentiel à la survie quotidienne!

D'abord techniques, les avancées sont devenues technologiques. Et le seront de plus en plus.

La question qui me vient en tête et qui ne trouve pas de réponse, c'est : est-ce que ce sera de mieux en mieux ou de pis en pis?

Je vois la question tourner dans ma tête avec le même sentiment que ce cercle qui n'en finit plus de tourner sur lui-même à l'écran lorsque le bidule qu'on regarde cherche à refaire son lien avec Internet : « ben voyons, c'est ben long! »

Sauf que, généralement, le lien avec Internet revient après quelques secondes (qui ont paru des minutes tellement on est pressés, plus ou moins consciemment...). La question, elle, tourne et tourne. Sans trouver de réponse. Et c'est normal : la réponse, personne ne la connaît!

Est-ce que ce sera mieux demain? Est-ce que c'est mieux depuis qu'on a vécu un formidable gain de temps en achetant notre four à micro-ondes? Tous ces bidules qui ont pour fonction de nous faire sauver un temps précieux, libérant ainsi l'option d'un temps de qualité à investir ailleurs que dans de futiles gestes, est-ce que ça marche?

Pas sûr.

L'autobus

Ce matin, au gré d'une visite sur les médias sociaux, je croise un statut qui montre une photo d'un autobus de transport en commun municipal dans les années '70. « Ah! Le doux temps de ces merveilleuses machines! »

Dans les années '70, je prenais la 38, la 36 ou la 39 pour aller et revenir à la maison. Si la 38 était un véhicule récent, je savais que la 39 (mon plan C) allait me procurer un mal de coeur tellement l'odeur du diésel était forte. Et ces machines-là n'étaient pas pile à l'heure, les « transferts » au centre-ville ne fonctionnaient pas toujours et ça prenait souvent un temps fou pour se rendre d'un point A à un point B. Mais tout ça semble avoir été filtré par ma boîte à souvenirs. Et je suis le premier à affirmer que « c'était donc le bon temps, dans le temps! » Ce matin, en lisant le statut, j'avais le goût de cliquer « j'adore ».

Les souvenirs ont cette capacité de créer des repères rassurants. Ils viennent redécorer la scène de ce qu'on a vécu pour retoucher les zones sombres et enlever certains nuages.

C'est sûrement ce qui fait de nos souvenirs autant de repères rassurants.

Le centenaire et l'autobus

Notre monsieur de presque 101 ans joue aux quilles. Et il fait des blagues, précise-t-on. Il est actif.

Comme s'il voulait démontrer que la douceur des souvenirs est rassurante, mais que le passé ne doit pas remplacer le présent.

Pour le futur, c'est moins simple. Les gestes d'aujourd'hui ont une influence certaine sur demain, je sais bien.

Et je sais bien aussi que, même si le souvenir des autobus est doux et ramène le « bon temps » à nos esprits, ce ne sera jamais suffisant pour nous convaincre de délaisser notre VUS.  

Est-ce que ce sera mieux demain?

Le cercle tourne...

 

Clin d'œil de la semaine

Dans mes souvenirs d'enfance, les étés étaient longs et chauds et il ne pleuvait jamais...

 

*reportage de La Tribune


Golf_lounge
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

Les mots qui camouflent bien la réalité

Lundi le 9 janvier 2023      
Les mots qui camouflent bien la réalité
Prête-moi une intention

Lundi le 30 janvier 2023      
Prête-moi une intention
L’histoire de Paule et Line

Lundi le 16 janvier 2023      
L’histoire de Paule et Line
Coop_funeraire_estrie
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end?

Jeudi le 26 janvier 2023      
Quoi faire ce week-end?
École secondaire du Triolet : fausse alerte à la bombe

Vendredi le 27 janvier 2023      
École secondaire du Triolet : fausse alerte à la bombe
Tournoi provincial midget - junior de Fleurimont : de retour dès le 2 février

Mardi le 31 janvier 2023      
Tournoi provincial midget - junior de Fleurimont : de retour dès le 2 février
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève_Hébert_2023
 
François Fouquet
Lundi, 30 janvier 2023
Prête-moi une intention

Campus_Modulo
84 étudiants et étudiantes honoré.e.s à la 22e édition du Gala des Bravos Par Julie Meese Mardi, 31 janvier 2023
84 étudiants et étudiantes honoré.e.s à la 22e édition du Gala des Bravos
Opération nationale concertée de motoneige: les motoneigistes de l'Estrie suivent les règles dans l’ensemble Par Julie Meese Lundi, 30 janvier 2023
Opération nationale concertée de motoneige: les motoneigistes de l'Estrie suivent les règles dans l’ensemble
Quoi faire ce week-end? Par Catherine Blanchette Jeudi, 26 janvier 2023
Quoi faire ce week-end?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2023 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous