Golf_lounge
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

De retour après la pause

 Imprimer   Envoyer 

La pause du temps des Fêtes se termine. Retour à la normale. Lundi annonce donc la rentrée. L'école, elle reprendra mardi. Faut bien planifier.

Si ce n'était que de moi, je laisserais le bouton pause enfoncé un peu plus longtemps. Pas que je sois particulièrement fatigué. Non, pas tant. Je revendiquerais un peu de temps de réflexion. Juste ça.

C'est peut-être moi qui suis lent à faire la chose (la réflexion, j'entends...) allez savoir, mais je vois deux choses : soit on ne réfléchit plus beaucoup, soit on le fait en quelques secondes. Mais, en y réfléchissant bien, la deuxième option ne tient pas la route. Réfléchir en un clin d'œil, c'est réfléchir comme le fait un miroir: il renvoie en un rien de temps une image déjà vue.

Il me semble juste qu'on aurait besoin de s'arrêter un brin, comme collectivité.

Je me dis qui si on laissait le bouton pause enfoncé, on retarderait l'arrivée de Trump le 20 janvier. Je sais que ça ne se peut pas. Je sais. Mais quand même. J'ai tellement l'impression qu'il a été élu par et à cause d'un manque minimal de réflexion que je me dis qu'on devrait pouvoir se reprendre. Mais ça changerait quoi? Je ne veux pas être trop pessimiste, mais j'ai l'impression qu'il serait élu avec plus de voix encore si le vote était repris.

Vous savez, quand le début de notre réflexion est de se dire : « lui, au moins, il va dire les vraies affaires » et que la fin de notre réflexion est de dire : « lui, au moins, il va dire les vraies affaires », c'est peut-être qu'un ensemble vide vient meubler l'espace entre le début et la fin de la réflexion.

En plus, on ne lit plus. On ne s'informe qu'en capsules sur le Web. Bonjour esprit critique.

Il faudrait s'arrêter pour réfléchir. Un peu, au moins. Oublions les États-Unis, ici, on a des petites remises en question à faire. Ne serait-ce que pour se demander ce qu'on veut. Comment souhaite-t-on que ça se passe, notre vie collective ?

Pour le grand plaisir des partis politiques, on n'agit plus, on finit, parfois, par réagir. Alors, qu'on passe des lois importantes la veille de Noël sous le bâillon, on s'en fout. Qu'on fasse voter des projets de loi mammouths à peu près impossibles à déchiffrer, on s'en fout. Qu'on entretienne la langue de bois et le mensonge, on s'en fout.

Rien ne nous fait réagir. Sauf les vraies affaires...

Quand, par exemple, les équipes de déneigement de la ville se laissent déjouer par une micro tempête de neige, grésil et verglas. Tempête qui a surpris tout le monde, ça, on ne s'en fout pas! Et on accuse. Et on gueule. Et on insulte. Et ça fait, trouve-t-on, de la bonne radio. Déprimant.

Et quand la citoyenne qui utilisait le transport en commun, ce soir-là, dit « J'ai failli aller m'acheter un billet de 6/49 en sortant de l'autobus tellement j'ai eu peur de ne pas m'en sortir vivante », il n'y avait personne pour lui demander si, peut-être, elle n'exagérait pas un brin.

Les vraies affaires...

Mais quand, au nom du sauvetage du Québec autorevendiqué par M. Couillard, on coupe les vivres d'organismes communautaires qui ont une mission essentielle, oups, là, on est trop occupés pour s'insurger.

Et quand on se fait dire que rien, mais là, rien, Madame, Monsieur, n'a été coupé quand on parle des services aux différentes clientèles du secteur public, on croit ça les yeux fermés, sans même s'informer.

Un peu de réflexion nous ferait du bien.

Mais je crois qu'on ne sait plus comment faire.

Au pire, on se contentera de botter le derrière des déneigeurs quand on aura un trop-plein.

Clin d'œil de la semaine
Notre plan pour l'année qui vient ? Ben, on verra, là...


Golf_lounge
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

L’histoire de Paule et Line

Lundi le 16 janvier 2023      
L’histoire de Paule et Line
La nostalgie. La saine et l’autre.

Lundi le 23 janvier 2023      
La nostalgie. La saine et l’autre.
Les mots qui camouflent bien la réalité

Lundi le 9 janvier 2023      
Les mots qui camouflent bien la réalité
Immeuble Saphire
NOS RECOMMANDATIONS
Tournoi provincial midget - junior de Fleurimont : de retour dès le 2 février

Mardi le 31 janvier 2023      
Tournoi provincial midget - junior de Fleurimont : de retour dès le 2 février
Fausse alerte au Triolet : un homme de 26 ans arrêté

Lundi le 30 janvier 2023      
Fausse alerte au Triolet : un homme de 26 ans arrêté
Opération nationale concertée de motoneige: les motoneigistes de l'Estrie suivent les règles dans l’ensemble

Lundi le 30 janvier 2023      
Opération nationale concertée de motoneige: les motoneigistes de l'Estrie suivent les règles dans l’ensemble
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Bingo_sherbrooke
 
François Fouquet
Lundi, 30 janvier 2023
Prête-moi une intention

Campus_Modulo
L’église Marie-Médiatrice de Sherbrooke sera vendue Par Julie Meese Lundi, 30 janvier 2023
L’église Marie-Médiatrice de Sherbrooke sera vendue
Les Triplettes de Belleville au Beam de St-Adrien Par Julie Meese Mardi, 31 janvier 2023
Les Triplettes de Belleville au Beam de St-Adrien
Partenariat entre Défi Polyteck et Chocolat Lamontagne Par Julie Meese Jeudi, 26 janvier 2023
Partenariat entre Défi Polyteck et Chocolat Lamontagne
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2023 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous