Campus_Modulo
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

De quoi perdre le nord

 Imprimer   Envoyer 
François Fouquet Par François Fouquet
Lundi le 9 août 2021      

Le nord. Celui qui est magnétique, celui qui réfrigère, celui qu'on perd, c'est selon.

Mais, au fond, l'appellation selon des points cardinaux est toujours relative. Ça dépend toujours de ce à quoi on se compare. De ce qui sert de repère d'orientation.

Ces temps-ci, le débat reprend quant à l'appellation Estrie ou Cantons-de-l'Est. Suffit que quelqu'un invoque l'histoire pour qu'aussitôt, un autre invalide ces référents. C'est Mgr Maurice-Obready qui avait proposé le nom Estrie. Je ne le savais pas avant cette semaine. C'est l'union des mots est, comme point cardinal, et trie, qui désigne une terre en jachère.

Au fond, une terre en jachère est au repos, le temps de refaire ses réserves essentielles à sa productivité. À ce titre, ça aurait marché d'accoler le mot Estrie à Tourisme plutôt que Cantons-de-l'Est. La trie correspond exactement à ce que décrètent les touristes et les nouveaux arrivants de notre région : une terre propice au repos et à la remise en bon état de nos ressources personnelles!  

Mais l'est?

Quand on jette un coup d'œil à la carte géographique du Québec, plusieurs incongruités surgissent. Et c'est le propre de toute désignation basée sur les signes cardinaux : ça ne dépend pas de l'endroit dont il est question, mais bien de l'endroit par rapport auquel on se situe.

Pas clair?

Voici des exemples.

L'Estrie (ou les Cantons-de-l'Est), est à bien à l'est, mais attention, seulement si on isole la partie sud du Québec! Sinon, la Côte-Nord est bien plus à l'est que nous le sommes!

À une autre échelle, le Québec touche à une province de l'Est sans en être une de façon nominative.

Une ville sans sud

Dans le même lot de ce qui semble incongru, Sherbrooke est une ville sans sud.

Prenons mon exemple et faisons-le correspondre à la réalité de la façon d'exprimer les quartiers à Sherbrooke : je suis « un p'tit gars de l'est ». J'ai grandi dans l'ouest et je vis maintenant dans le nord.

N'importe quel Sherbrookois peut se faire une idée de mon parcours avec ces indications. Mais si vous ne connaissez pas Sherbrooke assez intimement, ce sera plus difficile.

Je vous explique. Deux rivières viennent se croiser au coeur de la ville de Sherbrooke : la St-François et la Magog. Le quartier est de Sherbrooke est nommé ainsi par rapport à la rivière St-François. Comme le secteur ouest. 

Mais le nord est nommé ainsi par rapport à la Magog!

Donc, à Sherbrooke, tenez-vous bien, le quartier est, sur sa longueur, couvre le nord et le sud de Sherbrooke. Mais il y a un hic : on n'a pas de sud! Le sud serait déterminé par rapport à la Magog, mais ce territoire est l'ouest par rapport à la St-François.

Donc, j'ai grandi dans l'ouest, juste en face du nord! De quoi dérouter votre prof de géographie!

Les désignations, c'est comme la vie en général : on est tous le jeune de quelqu'un et le vieux d'un autre. Comme chaque endroit est l'est d'un autre.

Pour en revenir à Estrie et Cantons-de-l'Est, je dirais que si vous êtes le concepteur graphique et l'imprimeur du CIUSS de l'Estrie, vous souhaitez la manne qui arriverait si tout devenait Cantons de l'Est. Tout comme vous souhaitez l'Estrie si vous avez le contrat de Tourisme Cantons-de-l'Est.

Encore là, c'est selon le point de vue et le pont de comparaison!

Mais au-delà de cette boutade, je proposerais le point de vue suivant (que certains verront comme une boutade aussi...) : avant de changer le nom du CIUSS-Estrie, peut-on régler l'aspect opérationnel de ce système de santé qui souffre? De ces CHSLD associés qui vieillissent mal?

Et ne me dites pas que c'est le principe des enveloppes budgétaires séparées : dans une économie familiale, quand un problème majeur survient, on pige dans l'enveloppe « vacances/loisirs » sans hésiter. Après tout, les familles n'impriment pas les dollars.

Je « fais simple », peut-être, mais il est peut-être temps qu'on pense comme une famille. Juste avant qu'on ne perde complètement le Nord.

 

Clin d'œil de la semaine

Sherbrooke : une ville chaleureuse sans Sud... 



Granada_4fev-17fev
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...

Les mots qui camouflent bien la réalité

Lundi le 9 janvier 2023      
Les mots qui camouflent bien la réalité
La nostalgie. La saine et l’autre.

Lundi le 23 janvier 2023      
La nostalgie. La saine et l’autre.
Prête-moi une intention

Lundi le 30 janvier 2023      
Prête-moi une intention
Coop_funeraire_estrie
NOS RECOMMANDATIONS
Véronique Angers nommée directrice générale adjointe de la Ville de Sherbrooke

Mercredi le 25 janvier 2023      
Véronique Angers nommée directrice générale adjointe de la Ville de Sherbrooke
Devenir mentor pour la jeunesse avec JA Québec

Mardi le 31 janvier 2023      
Devenir mentor pour la jeunesse avec JA Québec
Place aux jeunes de Coaticook est en mode séduction

Vendredi le 27 janvier 2023      
Place aux jeunes de Coaticook est en mode séduction
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève_Hébert_2023
 
François Fouquet
Lundi, 30 janvier 2023
Prête-moi une intention

LaChance_pro
Place aux jeunes de Coaticook est en mode séduction Par Daniel Campeau Vendredi, 27 janvier 2023
Place aux jeunes de Coaticook est en mode séduction
Fausse alerte au Triolet : un homme de 26 ans arrêté Par Daniel Campeau Lundi, 30 janvier 2023
Fausse alerte au Triolet : un homme de 26 ans arrêté
Véronique Angers nommée directrice générale adjointe de la Ville de Sherbrooke Par Julie Meese Mercredi, 25 janvier 2023
Véronique Angers nommée directrice générale adjointe de la Ville de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2023 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous