Bingo_Sherbrooke
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Actualités Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

Autour de l’église

 Imprimer   Envoyer 
François Fouquet Par François Fouquet
Lundi le 26 avril 2021      

Un samedi matin tranquille, je dirais. Le soleil était de la partie. Un temps frais. Agréable. Le genre de samedi où on se paie le luxe de voir passer le temps un peu. Où on fait un plan flou de la journée à venir.

On a appris en milieu d'avant-midi que des doses de vaccin étaient disponibles, là, maintenant. On s'est donc retrouvés à Coaticook en tout début d'après-midi. Là-bas, la clinique de vaccination se tient dans le sous-sol de l'église St-Edmond.

Un coin assez magnifique.

Pas familier du tout avec les lieux, je ralentis à la vue de l'église et je vois très bien l'affiche « sortie ». Je me dis donc que l'entrée de cour, juste avant, doit être l'entrée. J'y tourne. Je me retrouve dans un magnifique lieu de mémoire : le cimetière. Vallonneux, verdoyant, il est vraiment très beau. J'ai le luxe de 4 ou 5 minutes devant moi. Je tricote les allées véhiculaires un peu. C'est beau, un cimetière. C'est calme. Ça impose le respect. Le respect de cette mémoire qui habite les lieux.

De retour sur la « grand-rue », je ne vois aucune affiche entrée. Comme c'est un lieu propice à la profession de foi, je continue. Finalement, l'entrée n'est pas sur la même rue que la sortie. Rien de grave.  

Le soleil est présent. Les gens sont souriants. Je pense qu'ils le sont! Je ne vois pas le bas de leur visage, mais on dirait qu'une certaine légèreté habite le lieu. Nous sommes plusieurs à attendre juste à côté du bâtiment. Quelques minutes seulement. Juste assez pour réaliser que l'église est un magnifique bâtiment. Je me dis qu'on ne remarque les beaux bâtiments que quand on est en voyage!

En y repensant, je me sentais bien à cet endroit. Entouré d'humains. Rassemblés pour vrai, cette fois, même avec une distance et des précautions de base! Dans un lieu vaste, un bâtiment solide. Inspirant la sécurité.

Je suis demeuré sur place exactement 40 minutes, incluant le temps de vaccination et la période d'attente qui suit. Incluant aussi le temps passé au cimetière. Pourtant, j'en garde un souvenir qui n'a que peu à voir avec le vaccin comme tel.   

Au moment d'écrire ces lignes, je me passe ces réflexions.

Je suis bien heureux que les organisateurs n'aient pas été plus clairs sur la notion d'entrée du site. Je n'aurais pas vu le cimetière. C'est clair que lors du 2e rendez-vous pour le vaccin, j'arriverai un peu plus tôt pour aller y marcher. C'est un bien bel endroit. Et je me dis encore que sans toutes ces petites erreurs de parcours routiers au fil des ans, j'aurais manqué plein des bien belles choses!

L'église est un bâtiment imposant, très beau. Je me disais qu'ils s'en étaient donné du trouble, à l'époque! Pourquoi si grand, si beau? Ça m'a rappelé une discussion dans un cours de sociologie au Cégep. Un confrère me disait alors : « mon père m'a souvent répété qu'on fait toujours bien les choses quand on reçoit un ami ». Façon de voir. Quoi qu'il en soit, je retiens que la foi en un dieu, à travers l'histoire, toutes religions confondues, aura poussé l'humain à son meilleur et à son pire. On a bâti des temples majestueux au nom de Dieu. On a aussi tué d'autres gens en son nom.

Comme bien des églises, celle de St-Edmond est bâtie sur un promontoire dominant la ville. On peut y voir une volonté de régner sur le peuple. J'aime bien y voir la volonté de se donner, collectivement, un point central pour se rencontrer. Un point collectif qui rassemble. Et enterrer nos proches dans un lieu aussi beau tient aussi du fait de ce respect de la mémoire de ces façonneurs de pays.

Ma question est la suivante : il est où, maintenant, ce point de rassemblement? Ce point commun où on va jaser un peu, où on se raconte ce qui se passe? Où on socialise? Au centre d'achats? Au MacDo? Pire, sur les médias sociaux?

Je ne plaide pas pour un retour de la religion dans notre quotidien. Ma question est d'ordre social.

Quand chacun est stationné dans son coin, qu'il érige des clôtures autour de ses droits et libertés individuels, que reste-t-il du collectif?

Ma première motivation pour accepter d'être vacciné contre cette foutue Covid-19 tient à cette volonté de faire ma part pour atteindre une immunité collective. Sans immunité collective, notre bien-être personnel n'est pas possible. Notre liberté, pas plus que la « libârté » tant gueulée, ne peut vivre.

Constat intéressant.

 

Clin d'œil de la semaine

En sortant de l'église, je me suis dit, sourire en coin : « c'est bien la première fois que je reçois une forme de bénédiction intramusculaire... » 



Golf_lounge
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

L’histoire de Paule et Line

Lundi le 16 janvier 2023      
L’histoire de Paule et Line
Tout va changer, demain…

Mardi le 3 janvier 2023      
Tout va changer, demain…
Les mots qui camouflent bien la réalité

Lundi le 9 janvier 2023      
Les mots qui camouflent bien la réalité
Immeuble Saphire
NOS RECOMMANDATIONS
Place aux jeunes de Coaticook est en mode séduction

Vendredi le 27 janvier 2023      
Place aux jeunes de Coaticook est en mode séduction
Un nouveau toit pour l’organisme L’autre Rive

Mardi le 24 janvier 2023      
Un nouveau toit pour l’organisme L’autre Rive
École secondaire du Triolet : fausse alerte à la bombe

Vendredi le 27 janvier 2023      
École secondaire du Triolet : fausse alerte à la bombe
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
SAC-Chandails-Mitaine_promo
 
François Fouquet
Lundi, 23 janvier 2023
La nostalgie. La saine et l’autre.

LaChance_pro
Paul Gingues réclame un moratoire sur le 400, rue Marquette et les autres projets Par Julie Meese Lundi, 23 janvier 2023
Paul Gingues réclame un moratoire sur le 400, rue Marquette et les autres projets
Partenariat entre Défi Polyteck et Chocolat Lamontagne Par Julie Meese Jeudi, 26 janvier 2023
Partenariat entre Défi Polyteck et Chocolat Lamontagne
Personne recherchée pour fraudes téléphoniques de type arnaque «grands parents» Par Daniel Campeau Mercredi, 25 janvier 2023
Personne recherchée pour fraudes téléphoniques de type arnaque «grands parents»
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2023 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous