zforce
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Actualités Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

L’histoire retiendra

 Imprimer   Envoyer 
François Fouquet Par François Fouquet
Lundi le 14 décembre 2020      

De la bouche du politicien qui cherche à laisser sa trace à tout prix, il n'est pas rare d'entendre : « l'histoire retiendra de mon mandat comme celui lors duquel... »

Généralement, c'est un signe d'échec qu'on cherche à camoufler. De toute façon, quand j'entends cette phrase, c'est terminé. Je n'écoute plus. Ça me semble tellement prétentieux!

« L'histoire se souviendra de moi comme le plus grand Président américain de l'histoire des États-Unis! » Ça vous dit vaguement quelque chose?

Et de 2020, elle retiendra quoi, l'histoire?

Comment savoir? D'abord, et c'est une règle du pouce valable, les historiens vont commencer à s'intéresser vraiment à un événement environ 50 ans après qu'il soit survenu. C'est le temps minimal que ça prend pour se donner une vision d'ensemble et pour soustraire l'émotion et les opinions de l'évaluation finale qu'on retiendra.

Avec toute l'émotion de la fin d'année et tous les biais de ma vision de la chose, je commencerais ma réponse à la question en disant : "pourtant, tout avait quand même bien commencé!"

Au début de 2020, les indicateurs économiques étaient positifs, les taux d'intérêt bas, et le gouvernement du Québec s'apprêtait à distribuer des surplus budgétaires tous azimuts en projets divers dans son budget printanier.

Tout cela étant le fruit des quinze dernières années lors desquelles les gens au pouvoir s'étaient gargarisés de grandes déclarations sur leur gestion responsable des finances publiques et de la machine gouvernementale.

Pendant une quinzaine d'années, ils ont dit prendre « des décisions difficiles dans l'intérêt supérieur du Québec ».

Il aura fallu une bibitte microscopique pour nous montrer que quand on ne se fie qu'à l'économie, quand on décide que toute la société doit être mesurée par des tableaux Excel dans lesquels s'accumulent « les indicateurs nécessaires aux prises de décision », bien, on se plante royalement!

Vous le saviez, vous, que ça allait si mal dans les CHSLD? Dans les hôpitaux? Les syndicats en parlaient, bien sûr, mais bon, ils étaient en conflit d'intérêts, non ? Ils voulaient échanger leur silence contre de meilleures conditions, croyait-on pour se donner bonne conscience.

La vérité est pathétique

Il arrive (rarement!) de ces situations où toutes les firmes de communication réunies n'arrivent plus à polir le message qui endormira la collectivité. Il arrive (rarement!) des situations où on ne peut plus anesthésier notre conscience collective par la course aux biens de consommation, à la performance au travail et aux sorties dans les restaus et des bars...

Mais là, pandémie oblige, on avait juste là à regarder. Et il n'y avait personne pour nous cacher la vue.

Alors, bien, on a vu...

On a vu qu'on faisait fausse route.

Que quand le bien-être collectif est surpassé par le bien-être personnel, on échappe l'essentiel.

Je ne sais pas ce dont l'histoire va se rappeler de 2020. Et je m'en fous pas mal. Je m'en fous parce qu'on n'est plus dans la dynamique de sauver les apparences. 

Concentrons-nous plutôt sur l'histoire qu'il faut écrire à partir de maintenant.  

Avant de nous soucier de notre place dans l'histoire, il vaudrait mieux voir la place qu'on donne à celles et ceux qui ont fait l'histoire récente de notre société et qu'on stationne dans des chambres à soins minimaux....

Faisons en sorte que leur dignité ne soit pas diminuée comme leurs capacités, une fois un âge certain atteint. 

 

Clin d'œil de la semaine

On ne peut plus jouer à l'autruche. De toute façon, on sait que l'autruche ne se cache pas de sa réalité en mettant sa tête dans le sable!



Golf_lounge
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...

Tout va changer, demain…

Mardi le 3 janvier 2023      
Tout va changer, demain…
Les mots qui camouflent bien la réalité

Lundi le 9 janvier 2023      
Les mots qui camouflent bien la réalité
La nostalgie. La saine et l’autre.

Lundi le 23 janvier 2023      
La nostalgie. La saine et l’autre.
Immeuble Saphire
NOS RECOMMANDATIONS
6,5M$ pour l’entreprise sherbrookoise Espace-inc.

Lundi le 23 janvier 2023      
6,5M$ pour l’entreprise sherbrookoise Espace-inc.
Place aux jeunes de Coaticook est en mode séduction

Vendredi le 27 janvier 2023      
Place aux jeunes de Coaticook est en mode séduction
332 000 comprimés de méthamphétamine de moins dans les rues de Sherbrooke

Mercredi le 25 janvier 2023      
332 000 comprimés de méthamphétamine de moins dans les rues de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Bingo_sherbrooke
 
François Fouquet
Lundi, 23 janvier 2023
La nostalgie. La saine et l’autre.

Golf_lounge
Un nouveau toit pour l’organisme L’autre Rive Par Julie Meese Mardi, 24 janvier 2023
Un nouveau toit pour l’organisme L’autre Rive
Partenariat entre Défi Polyteck et Chocolat Lamontagne Par Julie Meese Jeudi, 26 janvier 2023
Partenariat entre Défi Polyteck et Chocolat Lamontagne
Quoi faire ce week-end? Par Catherine Blanchette Jeudi, 26 janvier 2023
Quoi faire ce week-end?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2023 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous